Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HcoM, le Blog...

HcoM, le Blog...

Blog de communication à l'attention de ceux - professionnels ou non et étudiants - qui sont intéressés par la Communication au sens large


Dossier - Le blog, un outil de communication à ne pas négliger (3/3)

Publié par Olivier Moch sur 16 Mars 2016, 11:00am

Catégories : #Communication d'entreprise, #Médias sociaux

Dossier - Le blog, un outil de communication à ne pas négliger (3/3)

Partie 3 - Ecrire pour un blog

Les deux premières parties de ce dossier consacré à l'intérêt du blog pour l'entreprise, nous terminerons par la partie la plus routinière de l'exercice de blogage : l'écriture d'articles. Nous sommes totalement inégaux face à l’écriture, d’aucuns développent un style particulièrement attractif en toute aisance alors que d’autres éprouvent du mal à aligner trois mots tandis que certains écrivent facilement mais sans aucune forme littéraire. Comme pour toute démarche d’écriture informative, la rédaction d’un article de blog doit répondre à quelques bases fondamentales. En effet, si l’auteur souhaite être lu, susciter de l’interaction et, en définitive, améliorer son référencement, il doit prendre en compte plusieurs paramètres qui rendront son texte opportun et efficace autant qu’agréable à lire.

4.1 Identifier son ou ses public(s)

Qui sont (ou seront) vos lecteurs ? On ne proposera pas les mêmes contenus à un public scientifique qu’à un public à la recherche d’infos sur les tendances de la mode ; à un public de gamers qu’à un public passionné de littérature. Cible-t-on un public précis ou ce que l’on appelle le ‘’grand-public’’ ? Si le blog est celui d’une entreprise, le core-business de l’entreprise décidera forcément du public-cible… Selon que l’entreprise vend du matériel de dentisterie (public très ciblé è les dentistes) ou des vêtements (public très large), les récepteurs de l’information, ceux qui risquent d’être intéressés, seront forcément différents… les contenus le seront aussi !

4.2 Un titre attractif

Le titre donne le ton de l’article, c’est le premier contact du lecteur avec l’article. Mais c’est aussi ce qui apparait sur les moteurs de recherche… C’est donc très souvent le titre qui décidera de la lecture, ou pas, d’un article mais aussi de son partage sur les réseaux sociaux. Le titre est le premier garant de la vie d’un article… Il est la promesse que l’auteur fait au lecteur. Le titre doit être clair (pas un jargon incompréhensible, une private joke ou un jeu de mots vaseux…), court et percutant. Il doit donner une première indication du contenu qui va suivre. Un titre sous forme d’interrogation peut-être une belle accroche… à condition d’apporter des réponses dans l’article faute de quoi, le lecteur risque de cataloguer, sur base de cet article dont le titre est inadapté au contenu, le blog comme inintéressant.

Quelques exemples de titre efficaces :

  • Sur un blog de Communication : Optimisez votre profil Linkedin !
  • Sur un blog tendances/Life Style : Où manger végétarien à Bruxelles ?
  • Sur un blog consacré au gaming : Pro Cycling Manager 2015, tout dépend de votre machine !
  • Sur le blog d’une entreprise de luminaires : Le LED… ce qui est plus cher est toujours meilleur marché !

4.3 Un chapeau pour guider encore un peu plus !

Le chapeau est un texte court qui précède le corps d’un article et dont l’objectif est d’attirer le lecteur vers le corps de l’article… Il vient donc en renfort du titre. Il se doit d’être pertinent car il est souvent visible (en tout ou en partie) sur les références des moteurs de recherches et sur la homepage des blogs, sans avoir à ouvrir l’article. Le chapeau est donc une forme d’introduction du lecteur dans le corps de l’article, c’est à ce moment qu’il peut vérifier, en plus du titre, qu’il a sonné à la bonne porte ! Un bon chapeau, qui résume en une phrase le contenu de l’article, peut rattraper un mauvais titre…

4.4 Un contenu précis et pertinent

Dans les rédactions des médias, la précision est une des règles essentielles à la rédaction des articles. Il n’y a pas de raison pour que cette précision ne se retrouve pas dans un article de blog. Pour être précis, l’on demande souvent aux journalistes de répondre à la règle des 5W è Who did What, When, Where and Why ! Qui a fait quoi, quand, où et pourquoi ! En apportant la réponse à ces cinq questions, un article va à l’essentiel, le reste c’est de l’enrobage qui peut également apporter son lot d’information (ex. pour qui ? combien ? comment), qui n’est donc pas superflu (au contraire) mais qui vient en complément des 5W.

4.5 La taille compte !

Un article de blog doit-il être long ou court ? Le débat fait rage entre les blogueurs : certains estiment que le blog est un lieu d’analyse et/ou de développement où l’on peut entrer en profondeur dans le thème abordé ; d’autres prétendent que la longueur est rédhibitoire pour une immense majorité des lecteurs. C’est un fait avéré, de nombreux internautes ne lisent pas les articles en entier. Il faut vraiment un contenu novateur, pertinent, bien écrit et richement illustré pour qu’un article long soit totalement lu par de nombreux internautes. Une étude américaine menée par Medium Metrics (ndlr une société qui mesure l’activité sur internet) affirme qu’un article de blog doit être lu en 7 minutes au maximum[1]. Il apparait, toujours selon cette étude, que 94% des articles de blogs peuvent être lus en moins de 6 minutes ; 74% peuvent l’être en moins de 3 minutes… A noter qu’une lecture de sept minutes correspond, en moyenne, à un texte de ± 2000 mots[2] !

Donc oui, la taille compte… mais dans le cas précis du blog, plus c’est long moins c’est bon !

4.6 La fameuse lecture en diagonale

Le zapping est aussi une réalité sur internet ! L’internaute passe d’un site à l’autre rapidement, il ne lit pas tout ce qu’il trouve ou alors il lit en diagonale, même sur les articles courts, afin de voir si le contenu l’intéresse et s’il entame alors une lecture en profondeur. Le meilleur moyen de capter le regard lors d’une lecture dite en diagonale (c’est-à-dire partielle) est d’insérer des éléments accrocheurs comme des paragraphes (surtout dans les articles longs), des sous-titres, des puces, des liens, des mots en gras, des tableaux….

  • Des paragraphes courts è 5 à 6 lignes
  • Des sous-titres è mis en évidence (en gras) et qui répondent aux mêmes critères que le titre général de l’article
  • Des puces è des éléments successifs sont plus faciles à appréhender sous forme de liste que sous forme de texte.
  • Des mots en gras è il s’agit de mettre quelques mots essentiels du contenus, ils ressortent mieux en gras.
  • Des liens è qui en plus de de favoriser le réseautage entre les blogs et le référencement (tant du blog que d’un site corporate vers lequel un article renvoie), crée des espaces de couleur différentes et donc des points d’attraction pour le regard.
  • Des tableaux è ils synthétisent et facilitent la lecture tout en offrant un point d’accroche au cœur d’un texte suivi

La construction de l’article se fait par morceaux, sa lecture aussi !

4.7 Illustrer l’article avec des images

Un article de blog qui ne contient aucune photo risque plus de ne pas être lu ! Une bonne image peut remplacer du texte et allège fortement la lecture. Dans le cas d’un article long, la présence de plusieurs photos est nécessaire pour aérer le texte et faciliter la lecture. Une bonne image, par exemple, un graphique remplace de manière intelligente de longues explications, souvent fastidieuses. N’oublions pas que la perception visuelle est plus efficace que la perception scripturale ! Les photos choisies doivent, évidemment, être en accord avec le texte et de bonne qualité. Un autre argument pour l’utilisation d’images est qu’elles concourent au référencement, elles se positionnent sur Google ou Bing… ce serait dommage de se priver d’une source de référencement supplémentaire !

Une ou plusieurs bonnes images constitue(nt) donc une réelle valeur ajoutée à un article. Il convient cependant de faire attention au droit d’auteur (voir cours #3 – Liberté d’expression, droit d’auteur et droit à l’image… Quelles limites sur les réseaux sociaux ?) car le blog est aussi un réseau social ! Il convient donc d’utiliser des photos dont on dispose des droits (faites soi-même, achetées ou avec l’autorisation de l’auteur) ou libres de droit !

4.8 Créer des catégories

Dans un même blog, l’on peut écrire des articles fondamentalement différents, abordant des thèmes différents, tout en respectant la ligne de conduite globale du blog (ex. un blog de communication peut parler de réseaux sociaux, de communication visuelle, de médias, de graphisme…). Afin d’organiser au mieux le blog, il convient de créer des catégories thématiques dans lesquelles seront rangés les différents articles. Ces catégories doivent être visibles afin d’orienter rapidement le lecteur qui cherche un type d’articles précis.

4.9 Utiliser certains gadgets à disposition

Toutes les plateformes de blogage (Canalblog, Overblog WordPress, Webnode, Wix…) fournissent quantité de gadgets qui peuvent dynamiser un blog comme des boutons de partage, des widgets divers, des fils RSS, des newsletters, des nuages de tags, et cetera. Les utiliser peut aider à faire vivre le blog… Autant en profiter !

4.10 Relire avant de publier !

Tous les conseils précédent peuvent être ternis pas une mauvaise orthographe… l’image d’un blog – et donc celle du blogueur ou de l’entreprise à qui appartient le blog aussi – peut être abîmée par des contenus qui contiennent des fautes d’orthographe. Une relecture avant publication (si besoin par un regard extérieur neutre) doit être effectuée pour éviter une cacophonie orthographique disgracieuse…

Vous disposez désormais de toutes les clés pour lancer votre entreprise dans l'aventure du blogage... ne vous en privez pas !

A lire également :

Dossier - Le blog, un outil de communication à ne pas négliger

Partie 1 : Pourquoi un blog pour on entreprise
Partie 2 : Les 10 commandements du blog d'entreprise

[1] Sall, Mike, The optimal post is 7 minutes, on www.medium.com, 2 décembre 2013

[2] Pour info : vitesse moyenne de lecture = 200 mots/minutes. Vitesse moyenne d’expression orale pour être bien compris = 150 mots/minutes

Commenter cet article

Laura 24/03/2016 16:29

Merci pour cet article bien détaillé sur les conseils, les techniques des règles éditoriales à suivre pour la l'optimisation d'un blog. Cette étape de rédaction pour le web est fondamentale dans une stratégie de référencement naturel.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents