Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HcoM, le Blog...

HcoM, le Blog...

Blog de communication à l'attention de ceux - professionnels ou non et étudiants - qui sont intéressés par la Communication au sens large


Mes 9 commandements Twitter

Publié par Olivier Moch sur 11 Mars 2013, 10:00am

Catégories : #Médias sociaux

Neuf règles d'or pour développer son Twitter

twitter-9-commandements.jpgCréé en 2006, Twitter est un outil de microblogage qui prend de plus en plus d'importance dans l'univers des médias sociaux. Sa concision (140 caractères maximum) fait de cet outil un diffuseur d'informations bien qu'à l'origine Twitter était surtout un outil qui permettait de dire ce que l'on faisait à un moment précis (un What are you doing ?). Désormais, il s'apparente surtout à un What's happening ? qui permet de faire savoir, en temps réel, ce qui se passe à travers le monde et qui dispose d'une communauté avec sa propre culture, probablement plus difficile à appréhender que d'autres médias sociaux. Avec ses codes propres, sa limite de caractères et son côté plus austère, Twitter est effectivement rejeté par une grande frange de la population des réseaux sociaux. Si Twitter compte quelque 452 millions d'abonnés, seuls 130 millions sont réellement actifs(1), soit moins de 30%. En effet, beaucoup de ceux qui arrivent sur Twitter ne parviennent pas à faire décoller leur réseau et s'en détournent rapidement estimant que l'outil n'est pas intéressant. Mais, comme tout outil, c'est la manière dont on s'en sert qui fait de Twitter un outil performant, ou pas ! L'erreur classique consiste, sur Twitter, à suivre un maximum de monde en se disant qu'ils suivront en retour. Combien voit-on de comptes abandonnés avec 150, 200 ou plus d'abonnements et une poignée d'abonnés (followers) seulement ???
twitter-followers.jpg

"Twitter c'est nul ! Je n'y vais plus car personne ne me suit..."; je ne compte plus le nombre de fois où j'ai entendu cette sentence. Pour développer son Twitter, il existe quelques règles de base, simples à suivre, mais qui constituent un passage obligé. J'en distingue 9 qui sont incontournables :


1° Ne pas être anonyme ou non-reconnaissable !

Le profil Twitter comprend un espace pour insérer une photo, pourquoi ne pas le faire ! On n'utilise pas les réseaux sociaux - quels qu'ils soient - pour être anonyme. Soyons honnête, il y a un côté très narcissique à l'utilisation des médias sociaux ! Donc il s'agit de profiter de toutes les occasions d'être identifiable... Mettre une photo d'identification est nécessaire ! Cette photo peut être un portrait de soi (le plus efficace pour débuter) ou encore l'image d'un objet ou d'un détail que l'on peut associer au propriétaire du compte mais aussi un logo si le Twitter est celui d'une entreprise ou d'une association.

twitter anonyme 

2° Remplir sa bio !

La photo c'est une chose, cela permet d'identifier visuellement la personne qui tweete mais qui est-elle réellement ? Twitter permet de se décrire brièvement (en 160 caractères). Ecrire cette mini-bio est un exercice ardu mais totalement nécessaire qui légitimise le contenu des messages diffusés. Une info relative au management aura plus de poids si elle est tweetée par un expert en management que si elle est tweetée par un inconnu... De l'importance de préciser qui l'on est dans la biographie qui se trouve sur la page de profil. Pour attirer des followers, il faut les informer sur son domaine d'action, sur son expertise, sur les thématiques que l'on va diffuser... bref légitimiser sa présence sur Twitter !

twitter biographie

3° Diffuser de vrais contenus

C'est un minimum ! Si sur certains réseaux - Facebook en tête - la diffusion d'inepties ou de contenus sans intérêt passe, ce n'est pas le cas sur Twitter. Les informations tweetées doivent être pertinentes, avoir un rapport direct avec la manière dont on s'est présenté dans la biographie (ne pas diffuser que des recettes de cuisines et des avis sur Top Chef si l'on s'est présenté comme un expert en management !). Les infos diffusées doivent avoir une réelle valeur ajoutée, elles doivent apporter un plus à celui qui décidera de suivre la timeline (ou fil d'actualité), sinon il ne la suivra pas ou s'en désintéressera très vite.

4° Diffuser de façon régulière mais pas outrancière

Si la qualité des contenus est essentielle, la fréquence de tweets est aussi importante. De longues périodes sans tweets suivies de périodes de diffusion à outrance ne sont assurément pas la meilleure utilisation possible de Twitter. Il n'existe pas de règles d'or pour la fréquence de tweets mais une étude récente (fin 2012) menée par TrackSocial montre que l'idéal serait de 4 à 5 messages par jour. Si l'on se réfère à cette étude, au delà de cinq tweets par jours, les suiveurs seraient moins susceptibles de capter l'information et de la rediffuser(2). Noyer ses followers de messages n'est jamais une bonne idée, si chaque contact fait pareil, la timeline devient compliquée à suivre. L'idéal semble donc être 4 à 5 tweets par jour avec une tolérance à 6 ou 7, pas plus !

twitter-frequence.jpg

5° Ne pas se surprotéger

Si l'on utilise un média social, c'est pour développer des relations, pour réseauter, donc pourquoi vouloir à tout prix se surprotéger ? Twitter permet effectivement de fermer ses tweets, c'est à dire d'en limiter l'accès à des personnes autorisées. Agir ainsi est forcément se priver de followers potentiels... Il ne faut, dès lors, pas se plaindre de n'en avoir que peu si on limite leur nombre ! De toutes façons, la sélection se fera naturellement sur base des informations tweetées, ce sont elles qui attireront ou pas les followers et qui permettront au réseau de se mettre en place... Protéger ses tweets va à l'encontre de l'essence même de Twitter dont l'intérêt est le partage d'informations !

6° Faire le ménage dans ses abonnements et ses abonnés

La quantité n'est pas la qualité ! Il faut cesser de prendre les médias sociaux, quels qu'ils soient, pour des réservoirs qui doivent être remplis au maximum... Mieux valent cent contacts qui partagent de l'information pertinente que mille qui diffusent du vide ou qui ne diffusent pas ! Le (mauvais) réflexe de tout débutant sur Twitter est de suivre une quantité importante de comptes (en espérant un retour) ce qui induit souvent que l'on se retrouve avec énormément de contacts "morts". Un nettoyage s'impose ! Il s'agit de passer son réseaux au peigne fin afin d'en éliminer ceux qui n'ont pas tweeté depuis des lustres et ceux qui tweetent du vide. Il existe des outils comme Refollow, une application qui permet de faire un tri dans ses contacts sur base de leur utilisation de Twitter et de pratiquer l'unfollow (le nettoyage de suiveurs inopportuns) aisément.

7° Utiliser les fonctions de Twitter

#, @, retweet (ou RT), Twitpic, bit.ly... Twitter propose une série de fonctions qui ne sont pas là pour faire joli dans le paysage. Ces fonctions ont une utilité réelle ! Le hashtag ou mot-dièse (#) sert à centraliser les tweets autour d'un sujet précis, le hashtag transforme un mot du message en mot-clé pour faciliter les recherches par thèmes (ex. @communication). L'arobase (@) placé devant un nom d'utilisateur permet de créer un lien vers le compte de cet utilisateur. Lorsque l'on cite un utilisateur, il est opportun de faire précéder son pseudo de l'arobase (ex. @OlivierMoch) afin de l'inclure au message diffusé. Le retweet (RT) est le fait de partager le message d'un autre, il s'agit d'un véritable indicateur de pertinence d'une information diffusée; plus un tweet est partagé (retweeté) plus son contenu est reconnu comme pertinent. Twitpic est une application qui permet de diffuser des images sur Twitter, notamment. Parfois une image est plus parlante qu'un écrit, il ne faut donc pas se priver de Twitpic. bit.ly est un raccourcisseur d'url (URL shortener) qui permet de lier une url dans un tweet sans qu'elle n'utilise tout l'espace autorisé (140 caractères) dans le corps du message. Le raccourcisseur d'url (bit.ly ou tout autre url shortener) est un outil essentiel pour la diffusion de contenu sur Twitter. Ces différentes fonctions peuvent être associées dans un même tweet, cela ne le rendra que plus efficace et plus pertinent.

twitter fonctions

8° Etre narcissique, oui... mais pas trop !

On l'a dit, il y a un réel côté narcissique à utiliser les médias sociaux. L'une des utilisations de Twitter consiste en la diffusion de sa production (articles de blogs, activités personnelles, publicité pour son entreprise ou son produit...); c'est bien mais l'idée est aussi de partager de l'information des autres, de la faire circuler dans son réseau. Il s'agit donc de diffuser du contenu de qualité sans oublier qu'on n'est pas le seul, loin s'en faut, à en produire. L'un des moyens efficaces pour développer son Twitter est de partager l'information pertinente des autres...

9° Etre patient

Peut-être plus que pour les autres médias sociaux, sur Twitter la patience est de mise pour avoir un réseau performant et utile. Un utilisateur ne sera pas forcément suivi par quelqu'un qu'il suit... parce que si l'information qu'il diffuse n'intéresse pas forcément tous ceux qu'il suit ! Construire un réseau fonctionnel et efficace peut prendre un peu de temps, il faut y consacrer ce temps si l'on veut disposer d'un vrai outil Twitter pertinent ! 

En résumé

twitter-9-commandements-copie-1.jpg

---
(1) Les chiffres 2012 des membres Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, Viadeo en France, on influx.joueb.com, janvier 2012
(2) Quelle est la meilleure fréquence pour tweeter ? par Etienne Froment, on geeko.lesoir.be, 1er novembre 2012

Ce document en version pdf imprimable

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents