Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HcoM, le Blog...

HcoM, le Blog...

Blog de communication à l'attention de ceux - professionnels ou non et étudiants - qui sont intéressés par la Communication au sens large


Facebook, LinkedIn, Twitter... des outils de communication virale pour l'entreprise

Publié par Olivier Moch sur 3 Mars 2012, 13:44pm

Catégories : #Médias sociaux

Les entreprises ne font pas assez confiance aux médias sociaux ! Leur accès reste trop limité et leur utilisation en tant qu'outil de communication trop confidentielle...

medjasocio.jpgL'utilisation des médias sociaux, Facebook en tête, reste confidentielle pour la promotion des entreprises belges. Parmi la palette d'outils de communication possibles, Facebook, Twitter, LinkedIn et les autres médias sociaux sont sous-utilisés parce que les dirigeants des entreprises se méfient encore de ces outils. C'est dommage de se passer d'un public aussi étoffé(1) et varié que celui des médias sociaux... Pour beaucoup de responsables d'entreprises, être sur Facebook constitue un danger pour l'image de l'entreprise. La peur d'être critiqué et d'y apparaitre sous un jour négatif retient pas mal de dirigeants d'autoriser la création d'une page Facebook pour leur société. Si l'on y ajoute la crainte de voir le personnel passer trop de temps sur les médias sociaux on obtient le cocktail fallacieux des mauvaises raisons qui brident l'utilisation de Facebook et des autres médias sociaux comme outil de communication. Pour bon nombre de décideurs d'entreprise, être sur Facebook demande une présence de tous les instants afin de contrôler les échanges qui s'y déroulent. En clair, chaque statut devrait être passé au tamis afin de vérifier qu'il ne nuit pas à l'image de l'entreprise. L'image d'une entreprise peut se noircir de bien des façons autres que par les médias sociaux sans pour autant que l'entreprise ne fasse la chasse à ces façons. Pourquoi agir différemment avec les médias sociaux ? On constate, de façon générale, une forme d'autorégulation naturelle des propos échangés sur les médias sociaux. Par ailleurs, une entreprise, qu'elle le veuille ou non, apparaitra toujours et forcément à un moment ou un autre sur les médias sociaux, ne fut-ce que par les pages privées de ses travailleurs, par le biais de ses clients, de ses fournisseurs ou encore via les pages du grand public qui a un contact avec l'entreprise. La communication via les médias sociaux est désormais réelle et concrète, on ne peut plus la nier, l'entreprise à le choix de ne pas s'en soucier, d'être absente ou, au contraire, de la maitriser au maximum en prenant la main (lire à ce propos Médias sociaux et communication) et en se positionnant comme un acteur de ce type de communication. A l'heure actuelle en Belgique, l'absentéisme reste la règle majoritaire des entreprises en matière de réseaux sociaux : peu de communication, guère plus d'échanges commerciaux et encore moins de recrutement via les médias sociaux. C'est une erreur stratégique ! Par ailleurs, en Belgique seuls 59% des travailleurs ont accès aux médias sociaux depuis leur poste de travail. Ce chiffre est en-dessous de la moyenne européenne qui est de 67%(2). C'est une autre erreur stratégique !

Le premier vecteur de communication d'une entreprise c'est son personnel, les salariés doivent être par essence le meilleur ambassadeur de l'entreprise, ce sont eux qui doivent en faire la meilleure promotion. Or, une étude menée conjointement par Interactive Advertising Business et InSites montre que près d'un travailleur sur trois sont disposés à partager de l'information positive à propos de leur entreprise sur les réseaux sociaux. La création d'une source d'informations officielles sur un média social - une page Facebook, par exemple - constitue le point de départ de nouvelles positives de l'entreprise que pourraient ventiler les travailleurs de l'entreprise. Clairement, si les travailleurs ont une source officielle sur laquelle ils peuvent aller chercher de l'information positive sur leur entreprise et la partager, beaucoup le feront et deviendront ainsi des représentant de l'image de marque de leur employeur ! Toujours selon Interactive Advertising Business, la moyenne belge de contacts sur les médias sociaux est de 162 amis sur Facebook et 85 contacts professionnels sur LinkedIn. En multipliant ces chiffres moyens par le nombre de travailleurs qui partageraient de l'information positive sur l'entreprise, on obtient un réseau important de personnes qui reçoivent (recevraient serait plus juste puisque cela reste rare en Belgique) une image positive de l'entreprise.

Deux constats s'imposent :

les entreprises belges doivent autoriser davantage l'accès aux médias sociaux à leur travailleurs, même en assortissant cette autorisation d'une charte d'utilisation et/ou d'une surveillance ponctuelle;

les entreprises belges doivent utiliser davantage les médias sociaux en tant qu'outil de communication afin de créer une source d'informations institutionnelle et officielle qui sera partagée par les travailleurs et qui développera à court terme une communication virale efficace.

-----
(1) Près de 60% des internautes belges ont un compte Facebook ce qui représentent 3.978.800 Belges soit 38,2% de la population
(2) Sur Facebook, le salarié fait la pub de sa boite, in La Meuse, 29 février 2012.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents